"Il est important de créer des ponts entre les jeunes et le monde professionnel"

TADA veut accroître son impact indirect et inspirer autant de gens que possible à prendre davantage de responsabilités en faveur de l’inclusion. TADA a déjà inspiré plus de 17 autres organisations, dont 12 actives dans l’éducation. KiddyBuild, une initiative de BESIX Foundation, est l’une de ces organisations. Lisez le témoignage de Donatienne de Spirlet, Executive Officer de BESIX Foundation, ci-dessous.

« En 2013, TADA a demandé à BESIX de contribuer à l’organisation de quatre samedis sur le thème de la construction. Au départ, beaucoup de collègues étaient sceptiques. Ils croyaient que, du haut de leurs dix ans, les élèves de TADA ne seraient pas capables de comprendre grand-chose, ni de poser des questions pertinentes. Au final, l’expérience s’est révélée fantastique. Les élèves ont très vite compris les notions essentielles de la construction. TADA a très bien développé son modèle! »

« En fait, il y a un vrai avantage à s’adresser à des enfants de cet âge: ils sont encore ouverts à tout et rien ne leur paraît impossible. Ils n’ont pas vécu trop de frustrations ou d’échecs, comme cela peut être le cas avec des adolescents en début d’humanité. »

« Cette première collaboration avec TADA nous a convaincu qu’il était important de créer des ponts entre les jeunes et le monde professionnel. On a voulu en faire plus. Quelques mois plus tard, nous avons créé notre propre projet s’inspirant de TADA : le BESIX KiddyBuild. »

« A travers KiddyBuild, nous organisons des activités ‘à la TADA’ : des collaborateurs enthousiastes de BESIX emmènent chaque année des centaines d’enfants socialement vulnérables sur chantier. TADA nous a aidé lors de la création du projet KiddyBuild. »

« En 5 ans, ce sont plus 1500 élèves que nous avons accueillis sur nos sites à Bruxelles, Anvers, Gand, Herent… »

« Pour le 10e anniversaire de la Fondation BESIX, nous avons aussi organisé le prix ‘Graines d’avenir’ afin de stimuler d’autres personnes ou organisations à lancer des initiatives similaires. TADA fait son maximum, la Fondation BESIX aussi. Mais il y a encore beaucoup d’autres gens qui pourraient s’investir pour élargir les horizons des jeunes et stimuler les rencontres entre les enfants et des professionnels de tous métiers. »

« Le secteur de la construction et les études techniques en général souffrent d’une mauvaise image en Belgique. Nous voulons changer cela. En participant à TADA et en organisant KiddyBuild, nous espérons motiver des futurs ingénieurs et techniciens et créer une spirale positive autour de ce secteur. Plus il y aura d’étudiants motivés dans ce domaine, plus on aura de chance d’engager des collaborateurs enthousiastes. Ce serait amusant qu’un jour, quelqu’un arrive chez nous en interview et explique qu’il se présente car, étant jeune, il a participé à TADA ou à KiddyBuild. »

« Animer des ateliers à TADA ou organiser une journée KiddyBuild, cela apporte aussi beaucoup en retour. Au quotidien, on doit résoudre mille et un problèmes. On parfois perd de vue ce qu’il y a de fantastique dans notre métier. Se retrouver face à des jeunes qui ont des étoiles plein les yeux en vous écoutant, cela nous rappelle le sens de ce qu’on fait. Personnellement, je trouve cela très motivant. »

Vous souhaitez vous aussi impliquer votre entreprise dans le mouvement vers plus d’inclusion ? Contactez-nous via info@toekomstatelierdelavenir.com.

Share This