Pourquoi TADA est aussi là en ce moment pour les jeunes socialement vulnérables

ToekomstATELIERdelAvenir encourage généralement le contraire de la distanciation sociale. TADA rassemble les gens: des centaines d’enfants vont à l’école du week-end tous les samedis, les anciens élèves se réunissent tous les mois, on organise des ateliers pour les enseignants et bien d’autres choses encore.

Pourtant, lors des semaines à venir, tout le monde doit rester chez soi. Toutes les activités sont mises en pause. Mais nous voulons tout de même continuer à construire une société inclusive, en réfléchissant de manière positive et en trouvant des solutions. L’équipe travaille actuellement à temps partiel pour limiter l’impact de cette période sans école sur nos élèves.

En confinement, les inégalités entre les élèves augmentent

L’expert en matière de pauvreté de la KUL Wim Van Lancker et le professeur d’économie spécialisé dans l’éducation Ides Nicaise mettent en garde : les difficultés d’apprentissage des enfants socialement vulnérables augmentent pendant les périodes sans cours à l’école.

Toutes les familles ne peuvent pas investir dans du matériel pédagogique et des ordinateurs portables. Tous les logements ne sont pas assez grands pour offrir aux enfants un environnement adapté à l’apprentissage. Et tous les parents n’ont pas le temps ou les compétences en matière d’éducation pour stimuler leurs enfants.

Rester proches de façon digitale

Ces derniers jours, nous avons donc travaillé dur pour rester proches de nos jeunes de façon digitale :

  • Les coordinateurs et assistants pédagogiques gardent au maximum le contact avec leur classe via les réseaux sociaux et les applications de chat. Ils partagent des informations sur le coronavirus et proposent des défis, des devoirs et des quizz à faire à la maison dans l’esprit TADA.
  • Le site web bilingue www.ilovetada.be vient d’être lancé et est accessible à tous. L’objectif? Tenir les enfants et leur famille informés, motivés et curieux grâce à diverses applications qui favorisent l’apprentissage. En même temps, on veut encourager tout le monde à adopter un comportement exemplaire pour éviter une propagation trop rapide du Covid-19.

Enfin, nous nous préparons déjà à la période qui suivra la crise. Quand la vie normale reprendra son cours, nous voulons rapidement renouer des liens très proches avec les plus de 1000 jeunes de notre réseau.

#FlattenTheCurve

Le hashtag #FlattenTheCurve peut en fait aussi s’appliquer à la mission de TADA: nous faisons tout ce que nous pouvons pour réduire la courbe des inégalités en matière d’éducation en Belgique. Voulez-vous nous donner un coup de pouce en ces temps difficiles? C’est évidemment toujours le bienvenu. Merci beaucoup!

Share This